Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) suscitent un intérêt croissant en tant qu’investissement immobilier. L’un des éléments clés qui attire les investisseurs est le rendement potentiel offert par ces véhicules. Quelle est la manière dont le rendement des Sociétés Civiles de Placement Immobilier est calculé ?

La composition du rendement

Le rendement d’une SCPI est généralement décomposé en deux éléments principaux : les loyers perçus et la plus-value potentielle. Les loyers représentent le flux de trésorerie généré par les biens immobiliers détenus par la SCPI. Ces loyers sont redistribués aux porteurs de parts sous forme de revenus réguliers. 

La plus-value, quant à elle, découle de l’appréciation de la valeur des biens immobiliers détenus par la SCPI. Cette plus-value peut être réalisée lors de la vente d’un bien ou par la valorisation globale du portefeuille immobilier. Pour en savoir plus sur le fonctionnement d’une SCPI, rendez-vous sur le site de Findgest.

Le taux de distribution

Le taux de distribution est un indicateur clé du rendement d’une SCPI. Il représente le pourcentage des loyers perçus par la SCPI et distribué aux porteurs de parts. Ce taux est souvent exprimé sur une base trimestrielle ou annuelle. Il est nécessaire de noter que le taux de distribution peut varier en fonction de la politique de gestion de la SCPI et des fluctuations du marché immobilier.

Le Taux de Rendement Interne (TRI)

Le Taux de Rendement Interne est un outil financier utilisé pour évaluer la rentabilité d’un investissement sur une période donnée. Dans le contexte des SCPI, le TRI prend en compte à la fois les revenus générés par les loyers et la plus-value potentielle à la sortie. Ce calcul offre une vision globale de la performance financière de la SCPI en prenant en considération les différents flux de trésorerie tout au long de la durée de détention.

L’effet de levier

L’effet de levier est un mécanisme qui permet d’augmenter le rendement potentiel d’un investissement en utilisant l’endettement. Dans le cas des SCPI, l’effet de levier peut provenir de l’emprunt utilisé pour acquérir de nouveaux biens immobiliers. 

Cela peut amplifier à la fois les gains et les pertes. Il est indispensable pour les investisseurs de comprendre l’effet de levier appliqué par une SCPI spécifique, car cela peut influencer significativement le rendement global.

Les indicateurs de performance

Pour évaluer la performance d’une SCPI, il est capital de se pencher sur divers indicateurs tels que le taux d’occupation financier (TOF) et le taux de rendement brut (TRB). Le TOF mesure le pourcentage des biens immobiliers de la SCPI qui sont loués, alors que le TRB indique le rendement brut avant déduction des frais et charges. Ces indicateurs offrent une perspective holistique sur la stabilité et la rentabilité du portefeuille immobilier.